Retour sur le workshop spécial Jeux avec Steph Doe et DirtyVonP à Toulon

0
841

Pour l’avant dernier rendez-vous de l’année le 1er juillet, Steph Doe (Calamity) & Alex DirtyVonP ont présenté un workshop de Shibari « spécial jeux ».

Avec la démocratisation du Shibari, les workshops et cours de technique offrent un réservoir immense de contenu à destination des pratiquants. Parfois, ceux-ci en oublient la raison pour laquelle ils sont venus au bondage : attacher une personne et partager un moment avec elle en lui faisant vivre des émotions et sensations.
L’expérience nous a montré qu’en workshop de shibari, la place est rarement accordée à la connexion entre les deux partenaires, du moins, l’intention est trop rapidement oubliée au profit de la technique et la réflexion mécanique. A qui rivalise de vitesse pour exécuter une friction parfaite, un déplacement particulier, un nœud ouvert ou fermé…
Résultat ? Des personnes attachées qui attendent patiemment que le rigger apprenant se débrouille avec ses cordes ou se fasse plaisir dans sa bulle et pour qui l’idée de réitérer l’expérience à la maison sonne plus comme une corvée qu’un moment de plaisir. Régulièrement, nous discutons avec des couples, souvent des femmes, qui nous demandent comment s’abandonner dans les cordes alors que leur partenaire vient de refaire pour la 3ème fois son futomomo et n’en est toujours pas satisfait, frustrant au passage les envies d’intimité et de jeux du soir.

C’est donc un programme de shibari axé sur le jeu au sol, avec des contraintes rapides à réaliser et utilisant le mobilier domestique qui a été proposé à l’attention de ceux ayant envie d’apprendre d’autres techniques de shibari que la suspension, ne disposant pas d’un point d’accroche ou ayant tout simplement envie de s’attacher et prendre du plaisir sans partir sur du shibari trop technique.

Après un rappel des les règles de sécurité et de consentement, qui valent même en couple, la matinée fut consacrée aux concepts du Kinbaku trop souvent oubliés par ceux qui aspirent à progresser techniquement : l’intention et la raison d’attacher une personne.
Du maniement de la corde à la manipulation d’une personne attachée, l’objectif fut de prendre confiance et assurance dans ses gestes afin de favoriser l’abandon du partenaire.
Quelques exercices techniques pour permettre de s’en dégager l’esprit en vue de l’après-midi ont clôturé cette demie journée.

Les participants ont redoublé de créativité avec les exercices de jeux tant attendus sur les chaises ou avec une barre de contrainte ou d’écartement.
Les plus inventifs ne se firent pas prier pour dégainer pinces à linge, foulards et autres accessoires visant à générer des sensations chez leurs partenaires et nous avons assisté à d’intenses moments de complicité et de jeux parmi les participants à ce workshop.
Il faut dire que le chaleureux concept store Initio aménagé pour l’occasion offre à chacun suffisamment d’espace pour créer sa bulle tout en regardant ce qui se passe chez les voisins inspirés.

Un workshop de shibari « spécial jeux » décomplexé et accessible qui fit le bonheur de tous, pratiquants réguliers ou novices en quête d’idées de jeux.

Rdv en septembre pour la reprise des cours 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici