Feedback en shibari

0
255

Feedback en shibari

Un article qui explique ce qu’est un feedback, son but et la manière de le faire.

Qu’est ce qu’un feedback ?
Littéralement cela signifie « nourrir en retour ». C’est un retour d’information sur une expérience passée, donnée au présent, qui peut influencer le futur.

A quoi sert un feedback ?
« Celui qui reçoit le feedback se sent respecté et reconnu. Ce signe de reconnaissance a une influence positive sur sa motivation et donc sur sa performance. Le feedback est également un outil de régulation. Chacun doit savoir s’il avance dans la bonne direction. 

 

Quels types de feedback? 
  •  Le feedback positif : c’est le plus facile car il permet de féliciter son interlocuteur à propos d’une compétence ou un comportement particulièrement adapté. Il met en évidence ce qui marche bien, il renforce positivement. Il peut être conditionnel, c’est à dire orienté sur le comportement de la personne (“j’aime que tu me fasses ceci ou cela”) ou inconditionnel, c’est à dire orienté sur la personne elle-même  (“tu es très doué”)
  • Le feedback correctif : cette fois, il s’agit d’émettre une critique constructive sur des faits ou un comportement. Donc toujours plus délicat à manier. Il est conditionnel (exemple, “je ne comprends quand tu fais ceci ou cela” sonne différemment de “tu es un idiot”) 
  • le feedback négatif: à proscrire absolument. Il souligne ce qui n’a pas marché, il n’est pas bienveillant et orienté “solution” 

 

Comment faire un bon feedback ? 
  • Etape 1 : donner les points positifs. il s’agit d’être encourageant et valorisant. 
  • Etape 2 : donner les points d’amélioration. Il s’agit de souligner les points faibles d’une manière assez directe tout en étant dans un état d’esprit bienveillant. il faut apporter des précisions, être le plus factuel possible. Il est important de faire le feedback dans un laps de temps assez court après l’expérience partagée. 
  • Etape 3 : la recherche de solutions. C’est grâce à cette étape qu’un feedback devient véritablement constructif car l’on propose des pistes d’actions à mettre en place.

Une autre piste consiste à co-construire une solution à deux en posant clairement ce qui ne fonctionne pas, en clarifiant l’objectif de chacune des parties et en réfléchissant à des solutions.

Dans tous les cas, cette étape permet d’inviter à l’échange et à l’action pour que les deux parties repartent confiantes et motivées. 

Pour rattacher cela au feedback en shibari, c’est le moment de faire le point sur ce qui vient de se passer en session.
Attention, faire un feedback à chaud, lorsqu’on est encore dans un état de conscience modifié peut biaiser le ressenti. Il convient de le doubler d’un feedback à froid.

Cet article vous a plu, vous fait réagir ? N’hésitez pas à la liker ou le commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici